Chers visiteurs, 
Le musée sera exceptionnellement fermé au public le mercredi 24.04.2024.
Veuillez nous excuser pour le désagrément. 

Du 1er mars au 28 avril, Autoworld rend hommage à la Volkswagen Golf à l'occasion de ses 50 ans. La voiture européenne la plus réussie en est maintenant à sa 8e génération, qui a déjà bénéficié d'un facelift cette année, et elle continue de se maintenir au sommet grâce à une innovation constante, des innovations techniques et d'innombrables variantes.

Giugiaro

En 1974, le concept de la Coccinelle VW ne répondait plus aux normes du moment. Sa remplaçante est dotée d’une traction avant et, c’est désormais une évidence, d’un moteur refroidi à l’eau et monté à l’avant. Un grand hayon et une banquette arrière rabattable témoignent d’un agencement de l’habitacle davantage tourné vers la fonctionnalité. Giorgetto Giugiaro est nommé responsable chargé de son design. Le résultat se traduit par une voiture très compacte, proposée à la fois en versions deux et quatre portes. Son poids est inférieur de 165 kilos à celui de la Coccinelle VW ; ses motorisations (1,1 litre – 50 ch ou 1,5 litre – 70 ch) suffisent donc amplement pour assurer d’excellentes performances au nouveau modèle. Grâce aux techniques de production optimisées et à un prix de vente supérieur de 600 DM à celui de la Coccinelle VW en Allemagne, la nouvelle Volkswagen a tout pour réussir. Mais le public allait-il suivre ?

Golf I

Volkswagen n’a pas besoin d’attendre longtemps pour connaître la réponse. Les ventes de la nouvelle Golf, qui emprunte son nom au Gulf Stream, s’envolent. À la clôture de la production en 1983, 6,9 millions de Golf auront été assemblées. En Afrique du Sud, la production se poursuit même jusqu’en 2009 ! Pratiquement depuis les premiers instants, Volkswagen va aussi faire évoluer sa Golf. Aucun autre modèle de voiture ne connaît un tel nombre de variantes. Il en va ainsi des versions américaine (Rabbit) et mexicaine (Caribe), tout comme, bien sûr, des mythiques GTI, des diesels, des pick-up et des cabriolets. La Golf ne cesse de surprendre.

Golf II

Il en va de même pour la Golf II, qui succède à la Golf I en 1983. La deuxième génération est plus spacieuse, pour satisfaire la demande d’un confort accru. Le concept de base lui reste inchangé. Le nouveau modèle est dessiné directement à Wolfsburg et pour la première fois, la production est entièrement automatisée. Viendront ensuite les niveaux d’équipement C, CL et GL. Cela tombe sous le sens : la Golf II sort aussi en version GTI et est dotée d’un modèle de 160ch avec transmission intégrale, spécialement homologuée pour les rallyes, ainsi que d’une version Country tout-terrain. La gendarmerie belge se tourne également les Golf GTI pour damer le pion aux gangs et réagir aux braquages courants en cette époque troublée. Visionnaire, Volkswagen lançe la CitySTROMer II, une variante électrique qui sera produite à 70 exemplaires dès 1985. En 1987, un prototype hybride voit déjà le jour. Et une fois de plus, VW frise les records de ventes. En 1988, la 10 millionième Golf sort de la chaîne de production.

Golf III

La Golf III est dévoilée en 1991. Ce modèle se caractérise par des dispositifs de sécurité nettement plus efficaces pour le conducteur comme pour les passagers. Ses courbes ont pris un net arrondi et elle arbore un design plus moderne, plus aérodynamique, mais aussi plus intemporel. Cette troisième mouture bénéficie, elle aussi, de versions CL, GL, GT, GT Special et GTI, ainsi que d’une première variante break et d’un cabriolet, un développement que n’a jamais connu la Golf II. La version la plus spectaculaire est la VR6, dotée d’un six cylindres de 174 ch sous le capot. En 1997, c'est la 4 805 000e Golf III qui quitte la chaîne de production, ponctuant de nouveau la réussite du modèle.

Golf IV

La Golf IV mise sur la qualité de construction et, une fois de plus, sur un confort revu à la hausse. Plus longue de 13 centimètres et plus large de 4, la Golf voit à nouveau son volume intérieur légèrement augmenté, au bénéfice de ses utilisateurs. Le design est largement plébiscité et fait désormais œuvre de précurseur dans sa catégorie. Là encore, d’innombrables variantes sont construites, la R32 étant cette fois la version la plus aboutie avec ses 241ch, sa transmission aux 4 roues et sa boîte de vitesses DSG à six rapports proposée en option. En 2003, le compteur de la chaîne Golf IV affiche 4,9 millions d’unités produites.

Golf V

La Golf V parie en plein sur la démocratisation des systèmes d’aide à la conduite et des dispositifs de sécurité. Quatre freins à disque, contrôle électronique de la stabilité (ESP), antipatinage (ASR), différentiel électronique à glissement limité (EDS), ABS, airbags multiples : aucune voiture de sa catégorie n’offre autant de systèmes de sécurité. Outre les variantes sportives, on dénombre aussi un van compact (Golf Plus), un petit SUV (CrossGolf) et un nouveau break (Golf Variant), sans oublier la BlueMotion. Une fois de plus, 3,4 millions de Golf sortent des chaînes de montage.

Golf VI

a Golf VI est présentée en 2008, dans un concept dessiné par Walter de Silva. Comme de coutume, ce modèle va au-delà des normes habituelles en termes d’équipements de sécurité. Parmi d’autres dispositifs, l’airbag pour les genoux du conducteur, le régulateur de vitesse adaptatif, l’aide au stationnement, la caméra de recul, le contrôle adaptatif du châssis DCC, les capteurs de pression des pneus, les phares bi-xénon, les feux de virage dynamiques en courbe et les feux arrière à LED sont inédits dans cette catégorie. Une fois encore, 3,6 millions de Golf sortent des concessions. Quant à la septième génération, elle apparaît au grand jour en 2012.

Golf VII

La Golf VII gagne à nouveau quelques centimètres par rapport à sa devancière, tout en étant allégée d’une centaine de kilos. Une nouvelle version électrique, la e-Golf, succède aux CitySTROMer de première et de deuxième génération, tandis qu’une hybride rechargeable figure également au programme. En 2016, la version GTI Clubsport bat le record du tour pour les voitures à traction avant sur le mythique circuit du Nürburgring. Cette même année, la Golf 7.5 fait l’objet d’un facelift, avant que ne vienne le tour de la Golf VIII en 2019. Pour la première fois, le modèle ne propose plus de version trois portes. L’e-Golf est ensuite remplacée par l’ID.3. 

Golf VIII

Pour la première fois, le modèle ne propose plus de version trois portes. L’e-Golf est ensuite remplacée par l’ID.3.   

Aujourd’hui, le compteur du nombre de Golf produites atteint les 37 millions, ce qui en fait – et de loin ! – la voiture européenne la plus vendue de tous les temps.