Chers visiteurs, 
Le musée sera exceptionnellement fermé au public le mercredi 24.04.2024.
Veuillez nous excuser pour le désagrément. 

L'année dernière, Autoworld et Bpost ont émis une série de timbres rendant hommage aux marques automobiles belges. Toutes les voitures représentées appartiennent à la collection permanente d'Autoworld. Cette année, une nouvelle série sera émise, cette fois-ci en hommage aux marques de motos belges, toujours avec des motos exposées à Autoworld. 

Video des motos Belges à Autoworld

Piedboeuf

La Piedboeuf de 1903 est l'un des pionniers belges en matière de construction de motos. La marque a construit des motos à Liège jusqu'en 1905. Elle s'est ensuite reconvertie dans la construction de voitures sous le nom d'Imperia, l'une des marques automobiles belges les plus connues. La Piedboeuf n'était pas la moto la plus innovante de son époque, mais d'autres marques étaient connues pour leur ingéniosité technique.

Première quatre cylindres

La principalle représentante de ce type de moteur est la F.N. quatre cylindres de 1912. Cette moto est la première moto commercialisée équipée d'un moteur à quatre cylindres en ligne. Le quatre cylindres monté longitudinalement a fait sensation dans le monde entier et a été largement imité, en particulier aux États-Unis. Des marques comme Indian, Pierce-Arrow, Henderson et Exelsior copieront le concept du quatre cylindres belge. Ce n'est qu'à la fin des années 1960 que le concept de moteur à quatre cylindres en ligne connaîtra un renouveau grâce aux marques japonaises. La F.N. était donc en avance sur son temps.

Socovel 

L'industrie automobile belge s'est également montrée innovante et progressiste d'une autre manière. Pendant la Seconde Guerre mondiale, la société Socovel a construit une petite moto électrique qui permettait de parcourir quarante kilomètres. La Socovel peut également être considérée comme un scooter avant la lettre, un concept de moto qui ne deviendra exceptionnellement populaire qu'après la Seconde Guerre mondiale, avec les Vespas et les Lambrettas. 

Gillet

Avec F.N., les marques Gillet Herstal et Sarolea formaient à Herstal (Liège) un pôle de la moto et donc l'épine dorsale de l'industrie belge de la moto. La Gillet Sport présentée ici a parcouru 20 000 kilomètres à travers le Sahara. L'aviateur et motocycliste Robert Fabry cherchait un point d'atterrissage pour les avions en route de la Belgique vers l'ancienne colonie et a utilisé cette Gillet Sport pour y parvenir.

Sarolea

La dernière moto belge immortalisée sur un timbre est la Sarolea Atlantic. Sarolea est la marque belge la plus connue au niveau international. Le modèle Atlantic était un bicylindre de 500 cm3. Malheureusement, le modèle ne pouvait pas rivaliser avec les modèles britanniques très similaires, qui bénéficiaient d'exportations vers les États-Unis. À l'instar de l'industrie automobile belge, l'industrie belge de la moto sombrait lentement. Petit fait : la Sarolea Atlantic photographiée, qui est donc exposée à Autoworld comme toutes les autres, a appartenu au roi Baudouin, qui, comme la plupart des membres de la famille royale, avait une passion pour tout ce qui avait des roues.

Circuit de Mettet

En arrière-plan de la feuille de timbres, on aperçoit le circuit de Mettet, dans la province de Namur. Une compétition de vitesse y a été organisée pour la première fois en 1927 et c'est l'un des circuits les plus célèbres de notre pays. 

Commandez les timbres ici